Avec la mise en place de la récupération des bouchons plastique, nous trouvions de temps en temps quelques bouchons de liège. Philippe GUY, responsable de la commission Déchets, a réfléchi pour mettre en place une collecte de ce produit. En premier lieu, il fallait savoir quel débouché existait pour cette matière. Les usines de retraitement, malheureusement, se trouvaient toutes dans le sud de la France. En plus d’un tri draconien pour ne pas voir sa marchandise dévaluée, il fallait stocker ces bouchons dans 24 bigs bags, volume d’un camion semi-remorque complet. Nous n’avons pas opté dans ce sens car après des recherches sur internet, Philippe GUY a vu que des personnes broyaient ces bouchons pour s’en servir ensuite en isolation. Possédant un broyeur pour les bouchons plastique, un essai nous a permis de vérifier si le produit final rentrait dans les normes que nous pouvions trouver dans le commerce. La première expérience fut réalisée chez Philippe GUY pour isoler des combles non aménageables sous charpente type fermettes. C’est lui-même qui mena l’opération et il vit la différence finale au niveau phonétique et thermique. L’odeur peu à peu s’était atténuée au cours des semaines. Deuxième expérience : le paillage des plates-bandes. Une couche d’environ 8 cm permet de ne plus avoir de mauvaises herbes et garde ainsi l’humidité au sol. Les inconvénients : le liseron arrive toujours à passer mais est très facile à enlever, les chats peuvent s’en servir de litière au début. Mettre des galets ou d’autres objets permet de diminuer ce problème. Troisième expérience : chez un adhérent et ami de Philippe GUY, il a pu résoudre son problème d’humidité au plafond de sa salle de bain. Le grenier avait une dalle en béton, la pose de lambourde de 8 cm d’épaisseur a permis de glisser dans les intervalles 7 cm de liège broyé. Ensuite des panneaux OSB3 ont été fixés permettant d’avoir un grand plancher. Quatrième expérience : l’isolation du plancher d’un premier étage par 8 cm de liège broyé versé entre les solives. Cinquième expérience : l’isolation d’une dalle en béton sous un kiosque avec 6 cm de liège broyé et recouvert ensuite d’un plancher en OSB3. Nous vendons un sac de 50 l au prix de 3 euros pour un adhérent et 4 € pour un non adhérent pour le paillage. Pour l’isolation, il faut être adhérent à l’association tout en sachant que c’est l’arrivage des bouchons de liège qui détermine le temps pour finir votre chantier. Contact : Philippe GUY philippe.guy18@wanadoo.fr
EXEMPLE DE REALISATION FERMER RECUPERATION DES BOUCHONS EN LIEGE
Mentions légales Contacts